home » Le blog du développement durable » Le compostage pour les personnes en appartement

Le compostage pour les personnes en appartement


13 Nov, 2017

L’époque où l’on consommait et jetait sans réfléchir est bel et bien révolue. Aujourd’hui, nous sommes de plus en plus nombreux à nous soucier de la préservation de l’environnement et nous faisons de notre mieux pour réduire nos déchets.

C’est ainsi que le compostage – qui consiste à transformer nos déchets culinaires en un engrais 100 % naturel – est devenu une pratique courante et contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’y a pas que les heureux propriétaires de jardin qui peuvent faire du compostage.

Vous vous demandez comment il est possible de réaliser du compost en appartement. Laissez-nous vous guider.

Comment faire du compostage en appartement ?

 

 

« Je suis un citadin, je vis au 3è étage d’un immeuble, en appartement, et je possède un petit carré potager sur mon balcon. J’aimerais bien faire du compost pour nourrir les fruits et les légumes que je cultive dans mes jardinières. Malheureusement, je ne dispose pas d’espace suffisant. De plus, je crains que le compost ne dégage de mauvaises odeurs et ne provoque le mécontentement de mon voisinage. »

Vous êtes nombreux à cultiver vos propres fruits et légumes en ville pour le plaisir de jardiner, pour bénéficier d’un petit coin de verdure et pour faire quelques économies… et comme tous les jardiniers amateurs, vous aimeriez bien pouvoir fabriquer votre propre engrais pour réduire vos déchets et ne plus dépenser une fortune en engrais bio.

 

 

 

Nous avons une excellente nouvelle pour vous : c’est tout à fait possible ! Il vous suffit d’opter pour un composteur plus petit. En ce qui concerne les mauvaises odeurs, sachez que votre compost sera inodore si vous respectez les règles suivantes :

  • Premièrement, vous devez vous assurer de ne jeter que des déchets végétaux (les os et les arêtes de poissons n’ont rien à faire dans le compost !) dans le compost,
  • Deuxièmement, il faudra éviter de jeter des épluchures d’ail, d’oignons et d’échalotes, car ces dernières sentent fort.

Équipez-vous d’un composteur de balcon

Comme nous venons de le dire précédemment, vous n’allez pas pouvoir investir dans un bac à compost traditionnel en plastique ou en bois. Ce serait tout simplement impossible de le caser sur votre balcon. En revanche, vous pouvez acheter un composteur aux dimensions compactes, à savoir un composteur de balcon (également appelé composteur d’appartement). Autre solution : fabriquer vous-même votre propre composteur de balcon.

La fabrication d’un composteur de balcon est un jeu d’enfant et se fait en deux temps trois mouvements. Pour ce faire, pas besoin de planches ni de clous. Tout ce qu’il vous faut, c’est une poubelle ou un seau d’environ 15 à 20 litres. Vous n’aurez qu’à percer des trous au fond du contenant pour pouvoir récupérer l’engrais liquide appelé « thé de compost », ainsi que sur les côtés pour assurer la bonne aération du compost. Ensuite, vous devrez vous munir de deux soucoupes, une pour couvrir le contenant et une autre pour recueillir le thé de compost.

Le mode d’emploi

Pour commencer, il est primordial de bien choisir l’emplacement de votre composteur d’appartement. Le mieux étant de le placer sur le balcon, dans un coin à l’abri de la lumière pour ne pas l’exposer à la chaleur.

Ensuite, n’oubliez pas de couvrir les épluchures de fruits et légumes avec une pelletée de terre ou des feuilles mortes. Vous penserez également à entretenir le compost. Rassurez-vous, cela n’a rien de compliqué. Il suffit de le mélanger régulièrement (si vous avez percé des trous sur les parois du composteur comme nous vous l’avons indiqué, vous ne sentirez pas de mauvaises odeurs). Et enfin, il faut maintenir l’humidité en arrosant le compost de temps à autre. De cette manière, la décomposition des déchets sera optimale.

 

 

D’autres articles par ici…

Tanguy
Tanguy

Fondateur du projet SMOGEY, je suis ce qu'on appel un backpacker ! J'adore parcourir le globe en compagnie de mon bon vieux sac à dos, aller à la rencontre d'autres cultures, d'autres personnes,.. 🌍 C'est d'ailleurs alors que j'étais au Cambodge, dans la région de Phnom Penh, que j'ai pris réellement conscience de l'impact de l'homme sur la nature ! Suite à la rencontre d'une famille de chiffonniers travaillant dans la Stung Meanchey, une énorme décharge à ciel ouvert, également surnommée la Smokey Mountain...😰

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *